Les matinales du 11 octobre

Invites politiques

Marine LE PEN, Présidente du Front national

France Info, L’invité – 08h15

RAPHAËLLE DUCHEMIN

On vient d’en parler, ce matin une partie des membres présumés de la cellule

terroriste démantelée le week-end dernier a été transférée au palais de justice de Paris,

une partie seulement puisque 5 ont été relâchés, est-ce que vous considérez aujourd’hui

qu’il y a un vrai risque terroriste en France ?

MARINE LE PEN

Oui enfin pas aujourd’hui, je pense depuis longtemps qu’il y a un vrai risque

terroriste puisque l’Islam radicale aujourd’hui s’est propagée, il faut bien le dire, dans un

très grand nombre de villes, de quartiers en France, fait du prosélytisme, recrute et en

dehors même parfois de réseaux internationaux constitués. La mesure n’a pas été prise

de ce danger alors qu’il se développe depuis des années, pour des raisons qui me

laissent absolument dubitative…

RAPHAËLLE DUCHEMIN

Pour quelles raisons ?

MARINE LE PEN

Oh je pense la peur de se voir accusé du crime ultime maintenant en France,

l’amalgame ou je ne sais quelle autre forme de racisme qui fait que notre classe

politique est titubante, complètement anesthésiée face à des dangers qui sont pourtant

bien réels, qui non seulement peuvent pousser à des dangers terroristes mais qui sont

des dangers pour les libertés individuelles, également des Français qui vivent en

l’occurrence dans ces quartiers.

RAPHAËLLE DUCHEMIN

Est-ce que le travail de surveillance aujourd’hui est suffisant sur ces réseaux

islamistes radicaux ? Manifestement la réponse est non pour vous.

MARINE LE PEN

Non, non, la réponse est non, il y a et ça, je pense que tous les criminologues le

disent, un gros problème en matière de surveillance, de renseignements dans ces

quartiers, pas seulement d’ailleurs sur le terrorisme mais sur cette hybridation que j’ai

dénoncé depuis longtemps entre l’Islam radical et la criminalité et notamment le trafic de

drogue.

RAPHAËLLE DUCHEMIN

Et est-ce que la nouvelle loi anti terroriste peut permettre de changer les choses,

celle que Manuel VALLS va porter au Parlement ?

MARINE LE PEN

On en a vu des lois passer, le problème c’est qu’il n’y a bien souvent pas de

volonté politique derrière ça. Quand vous voyez les multiples reportages avec les

trafiquants de drogue installés dans des canapés en plein milieu de la rue, qu’on ne me

dise pas tout de même qu’il n’y a pas quelque chose à faire, mais encore faut-il avoir la

volonté de le faire. Moi j’ai proposé une chose pour lutter contre la délinquance et la

criminalité, mettre en place l’injonction civile. A partir du moment où ces criminels, ces

délinquants sortent de prison, ils n’ont plus le droit pendant tant d’années de revenir

dans le quartier en question parce qu’ils étaient des chefs de bande. Ca permet de

couper la tête de ces réseaux et de ces bandes constituées. Il y a des choses à faire

mais encore faut-il donner les instructions à la police d’agir. Si la police n’agit pas, c’est

parce qu’elle n’a pas…

RAPHAËLLE DUCHEMIN

Il y a un manque de courage politique aujourd’hui ?

MARINE LE PEN

Mais évidemment, il y a un manque de courage politique dans tous les domaines

dans notre pays, ça en devient pitoyable et si les politiques ne se reprennent pas, s’ils

ne font pas preuve en même temps de courage et de fermeté, ils vont livrer la population

à des exactions qui seront de plus en plus graves.

RAPHAËLLE DUCHEMIN

Est-ce que vous voyez une différence aujourd’hui en matière de sécurité

notamment, sur la politique qui est menée par François HOLLANDE avec la politique qui

était menée avant, c’est-à-dire Nicolas SARKOZY ?

MARINE LE PEN

Non je n’en vois pas, non ce sont les mêmes agitations stériles comme ce qu’a

pu faire monsieur VALLS avec les Roms, il n’y a pas de prise en considération de la

situation d’explosion de la délinquance. Je peux vous dire que le niveau de la

délinquance dans notre pays est aujourd’hui insoutenable, voilà, et moi je parle au nom

des Français et j’exprime leur ras-le-bol. C’est devenu insoutenable, entre les

agressions physiques, les insultes, les violences aux personnes, les cambriolages, plus

une seule personne dans plus un seul lieu de France n’est aujourd’hui à l’abri de la

délinquance et de la criminalité. Est-ce que oui ou non le gouvernement va enfin agir ?

RAPHAËLLE DUCHEMIN

Alors Marine LE PEN vous disiez qu’il ne fait pas le choses correctement le

gouvernement dans ce domaine-là mais aussi dans les autres, on sait que dans

quelques jours il y a le PLF qui va arriver, le PLF 2013 qui va arriver à l’assemblée, le

mouvement des « pigeons » entre temps a pris de l’ampleur, les patrons demande

aujourd’hui le retrait de la taxation sur les plus-values de sessions de leur entreprise,

vous vous êtes d’accord avec eux ou pas ?

MARINE LE PEN

Je suis pour que les PME PMI soient préservées de toutes mesures qui risquent

d’entrainer l’aggravation de leur affaiblissement parce que ce sont elles qui sont

capables d’embaucher. Mais encore une fois je pense que ces mesures sont en réalité

des mesures dérisoires, on n’a pas pris la mesure de la gravité de la situation

économique de la France, et des raisons de cet affaiblissement économique, on

continue à se soumettrez aux dictats de Bruxelles, on est en train de tout organiser pour

sauver le système bancaire. C’est le peuple qui va être sacrifié sur l’autel du sauvetage

de l’euro et du sauvetage du système bancaire. C’est vrai qu’on s’attendait à autre

chose de la part des socialistes, c’est le moins que l’on puisse dire, que cet

effondrement social qu’ils sont en train d’organiser. D’ailleurs les Français s’ils veulent

voir leur avenir et leur futur, n’ont qu’a regarder nos voisins espagnols, ils verront

précisément ce qui les attend. Nous ne sommes qu’au début de cela. Alors que les

socialistes arrêtent, enlèvent peut-être le mot social de leur nom parce que très

objectivement il n’y a plus rien de social dans la politique qu’ils sont en train de mettre en

oeuvre.

RAPHAËLLE DUCHEMIN

On parlait du Parlement Marine LE PEN, vous y étiez récemment, on vous a vu

tout sourire en famille, famille Front National, famille LE PEN, c’était quoi la photo de la

réconciliation avec votre père ? Il y a eu quelques mots dans LE JOURNAL DU

DIMANCHE qui auraient pu vous blesser.

MARINE LE PEN

Mais nous sommes des hommes et des femmes libres voilà et nous avons même

le droit d’être en désaccord les uns avec les autres parfois…

RAPHAËLLE DUCHEMIN

Le rassemblement Bleu Marine c’est pour les tièdes, le FN c’est pour les chauds,

ce n’est pas très aimable…

MARINE LE PEN

…mais je vais vous dire, la différence entre nous et les autres, c’est que nous

nous sommes conscients de l’incroyable et extraordinaire mission qui est la nôtre

d’arracher notre pays et notre peuple à 40 ans d’erreurs et à 40 ans d’affaiblissement et

d’effondrement.

RAPHAËLLE DUCHEMIN

Mais avec le Front national ou avec le rassemblement Bleu Marine ?

MARINE LE PEN

Mais avec tous ceux qui ont envi d’y participer, moi je ne peux pas vous dire

mieux, je crois que nous sommes dans une situation où nous abordons une situation qui

sera tellement grave qu’un grand rassemblement d’unité nationale autour de valeurs

fortes que sont la liberté, la justice, la souveraineté, la défense de l’identité nationale, eh

bien ce grand rassemblement peut voir le jour, j’espère y participer modestement.

RAPHAËLLE DUCHEMIN

Mais pourquoi est-ce que vous voulez absolument mettre les rassemblements

Bleu Marine en avant ? Est-ce que c’est pour capter plus de monde ? Est-ce que c’est

pour capter une partie de l’électorat de droite qui ne se reconnait pas dans la droite

actuelle dans l’UMP ?

MARINE LE PEN

Parce que je pense que la gravité de la situation nécessite peut-être de sortir du

tout logique de parti politique, il y a des partis politiques, mais il y a au-delà des partis

politiques des rassemblements possibles de patriotes qui peut-être n’appartiennent pas

à un parti politique ou ne veulent pas appartenir à un parti politique mais ont envie de

venir se battre avec nous avant qu’il ne soit trop tard, parce qu’il y a…

RAPHAËLLE DUCHEMIN

Et la ligne avec la droite décomplexée de COPE, elle est où par exemple ?

MARINE LE PEN

…parce qu’il y a des évènements vous savez qui sont en train de se dérouler et

qui vont rendre les choses difficiles à redresser dans les temps prochains. Lorsqu’on

perd du savoir-faire en laissant fermer les usines, les PME, les PMI, il sera difficile de

retrouver ce savoir-faire, lorsqu’on laisse l’immigration massive continuer à déferler dans

notre pays, il sera difficile de défendre les valeurs de la République française, notre

culture et notre identité.

RAPHAËLLE DUCHEMIN

A propos de Nicolas SARKOZY vous avez ou pas été approché Marine LE

PEN ? Il aurait dit à l’un de ses visiteurs ces jours-ci d’ailleurs que la vague Bleu Marine

l’inquiétait Nicolas SARKOZY.

MARINE LE PEN

Ecoutez, je suis ravie de voir que Nicolas SARKOZY a une certaine lucidité, je

n’ai pas été approchée par lui, il sait pertinemment quelles sont les divergences qui sont

les nôtres. Si son camp a changé un peu, a avancé un peu dans le bon sens semble-t-il,

parce que certaines propositions se rapprochent aujourd’hui des nôtres, est-ce que c’est

électoraliste ou est-ce que c’est une prise de conscience ? Si c’est une prise de

conscience elle est effectivement tardive, si c’est de l’électoralisme eh bien les Français

qui y croient seront une fois de plus déçus.

Cette entrée a été publiée dans Editos nationaux et régionaux. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.