« Pendant qu’on s’embrassait, ils criaient : vous êtes dégueulasses

Il y a, en peinture, « Le Baiser » de Klimt ; en sculpture, celui de Rodin ; en photographie, le célèbre « Baiser de l’hôtel de ville » de Doisneau. A cette liste, il faut désormais ajouter l’image du baiser échangé par deux jeunes filles à Marseille, le 23 octobre. Leurs lèvres se sont jointes devant les manifestants sidérés d’un rassemblement contre le mariage et l’adoption pour les homosexuels.

Cette entrée a été publiée dans Brèves, Culture & Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.