L’actu des bulles: Carnage

55025348

L’actu des bulles
Carnage
,
par VINCENT DUCLERT
( a/s de Michel Montheillet, Maxime Chattam, La trilogie du mal. Le bourreau de Portland, Michel Lafon, 2012, 48 p, 11,95 €)

Portée par un dessin puissant, l’histoire est captivante.

La couverture, dessinée par Michel Montheillet, n’est guère encourageante. On s’imagine entrer dans un scénario gothique. Mais l’album mérite l’attention. Et davantage même. Adapté du roman noir de Maxime Chattam, il met en scène une enquête policière des plus périlleuses, à la recherche d’un tueur en série. La population de l’État de l’Oregon aux États-Unis vit terrorisée devant ce déferlement de violence. Deux policiers tentent d’arrêter le carnage, mais rien n’y fait, le tueur enchaîne les enlèvements de femmes et leur mise à mort. Les cadavres sont retrouvés dans des rivières, au milieu des immenses forêts du nord-ouest américain auxquelles on accède par hélicoptère. Dans la paisible métropole de Portland, la psychose se répand. L’autopsie des cadavres n’aboutit pas, tant les corps sont mutilés, les indices effacés par un séjour prolongé dans l’eau. Une nouvelle femme disparaît. Son amie alerte l’inspecteur Brolin, chargé de l’enquête impossible, alors qu’une tempête approche et que toutes les unités de police sont mobilisées. Au fin fond d’une forêt, la jeune Juliette Lafayette tente de combattre la terreur. Elle répète dans sa tête des chansons françaises que lui apprenait son père lorsqu’elle était petite. Soudain, dans la nuit, le laboratoire d’autopsie informe Brolin de la découverte dans l’organisme d’une des victimes d’une algue microscopique (ou « diatomée ») qui correspondrait au lieu où elle a été noyée. Des prélèvements sont faits dans les rivières de tout l’État. Un lieu est identifié. Brolin s’y rend malgré le chaos qui règne dehors. Avec l’aide de Juliette, il parviendra à vaincre le « bourreau de Portland

Cette entrée a été publiée dans Culture & Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.