Budget européen

Nous saluons le résultat obtenu par le Président de la République dans les négociations sur le budget européen adopté ce vendredi 8 février.

Ce compromis a été obtenu par le Président de la République contre le dogme du « tout-austérité » des conservateurs européens.

Les intérêts de la France, convergents avec une relance de l’Union européenne, ont été préservés : le maintien des politiques communautaires et de la PAC, quise voit allouer plus d’un milliard d’euros supplémentaires par rapport à la précédente proposition du Président Van Rompuy ; un nouveau fonds pour l’emploi des jeunes de 6 milliards d’euros va être créé ; le fonds pour les régions les plus défavorisées voit ses moyens augmenter de 4,5 milliards.

La France a aussi obtenu la réorientation des dépenses vers les politiques de croissance, et surtout arraché une enveloppe globale de crédits d’engagements de 960 milliards d’euros. La détermination du Président de la République n’a pas permis aux conservateurs européens d’atteindre leur objectif politique de baisser cette enveloppe à 900 milliards d’euros.

 

Le Parti socialiste soutient le Président de la République dans le volontarisme européen fort qu’il met au service d’une réorientation de l’Union. Seules des mesures favorables au retour de l’emploi et de la croissance, à la solidarité entre tous les Etats Membres, permettront de relancer la dynamique européenne.

Cette entrée a été publiée dans Communiqués de Presse Val d'Oise. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.