Durée de vie des centrales

Aucune décision concernant l’éventuelle prolongation de la durée de vie des centrales n’a été prise.

 Le président de la République a réaffirmé le cap de 50% de part du nucléaire à l’horizon 2025 lors de conférence environnementale des 20 et 21 septembre. Les décisions stratégiques d’ores et déjà arrêtées pour concourir à cet objectif ont été annoncées à cette occasion :

-          Toutes les énergies renouvelables ont leur place dans le mix électrique, leur part étant fonction de leur potentiel et des capacités de financement ;

-          La clé du succès réside dans l’existence de moyens économiques. Chaque année, près de 4 Md € financent d’ores et déjà les énergies renouvelables ;

-          Nous devons aller plus loin, notamment avec la mobilisation d’une partie des gains financiers perçus sur le parc nucléaire existant. Pendant toute la durée de vie restante de nos centrales, et tout en assurant une sécurité maximale, notre parc nucléaire doit être mis à contribution, sans rupture d’approvisionnement. La contribution climat énergie, assise sur la consommation d’énergies fossiles, permettra symétriquement de développer des ressources nouvelles ;

-          Tous ces financements seront soumis à une gouvernance organisée par l’Etat dans le cadre de la loi de transition énergétique ;

-          L’Etat sera le garant de la mise en œuvre de la stratégie énergétique de notre pays.

Cette entrée a été publiée dans Brèves. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.