Contrats de génération

 

Près de 20 000 aides à l’embauche ont été demandées depuis la mise en place du contrat de génération à la fin mars.

« Nous sommes toujours sur un objectif de 100 000 embauches en 2014 et autant par an pendant cinq ans » (M. Sapin, 10/01/14). Ce chiffre de 20 000 concerne les embauches dans les entreprises de moins de 300 salariés, qui bénéficient grâce à ce dispositif de 4 000€ par an pendant 3 ans. Les entreprises de plus 300 salariés ne perçoivent pas cette aide et sont soumises à une pénalité financière si elles ne mettent pas en place de nouvelles mesures pour l’emploi des seniors et l’intégration des jeunes. Une quarantaine de branches professionnelles — sur 750 –, représentant 3,5 millions de salariés, ont à ce jour conclu un accord : « les partenaires sociaux sont conscients qu’il faut accélérer, ils sont très concernés. J’aimerais que, sans hausser la voix, il y ait beaucoup plus d’accords de branches. Nous trouverons des solutions avant fin février » (M. Sapin, 10/01/14). Une évolution sera apportée dans le cas précis d’une reprise d’entreprise, où l’âge limite du jeune embauché pourra atteindre les 30 ans, au lieu de 26 ans actuellement.

Cette entrée a été publiée dans Brèves. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.