Faire barrage au Front national

 

Le Front national a fait de l’Europe son ennemi « de l’extérieur ». Il essaye d’instrumentaliser la déception de nos concitoyens, mais ne fera rien de leur colère légitime. Il n’a pas de vision – à part la sortie de l’Europe – et n’a pas de candidat pour la Présidence de la Commission. Comme à leur habitude, les nationalistes ne siègeront pas au Parlement. Comme toujours, ils diront « Non à Bruxelles » mais oui aux indemnités de Bruxelles. Le 25 mai, il faut s’opposer de toutes nos forces à leur ascension pour éviter que l’Europe soit affaiblie et l’image de la France abimée.

Cette entrée a été publiée dans Le fait du jour. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.